Bôndy
Bôndy

Campagne de reboisement Telma : "1 téléphone acheté = 1 arbre planté" en collaboration avec Bôndy

Publié le : 06 novembre 2020

La déforestation à Madagascar se poursuit à un rythme élevé.
Elle se manifeste par un recul des forêts : 510 000 hectares déboisés (3,8% des forêts à Madagascar) en 2017 et 367 000 hectares en 2018 selon Global Forest Watch.

Bôndy et Telma partagent la même vision en terme de reboisement.
L’objectif 2020-2021 : planter des arbres de manière durable et inclusive en collaborant avec les communautés rurales d’Andramasina (région d’Analamanga).
Chaque arbre Telma planté a un impact environnemental, social et économique positif.

Pour ce faire, 25 espèces d’arbres Telma ont été soigneusement sélectionnées pour 2 projets :

  • Répondre aux besoins des paysans partenaires d’Andramasina pour fournir de façon optimisée: du bois de chauffe, bois de construction, produits alimentaires et des revenus. Ainsi, les locaux protègent et entretiennent les plantations tout en améliorant leurs conditions de vie.
  • Revégétalisation, conservation du couvert végétal et restauration des composantes racinaires du sol aux abords du lac Ambohimanjaka (à Andramasina), aujourd’hui menacé par l’érosion des sols.

La plantation des 50 000 arbres faisant partie de la campagne Telma « 1 téléphone acheté = 1 arbre planté » sera réalisée durant la période de reboisement, en saison des pluies : de novembre 2020 à mars 2021 (dépendamment des conditions météorologiques).
Un suivi des arbres sur une période de 5 ans sera réalisé pour la création de chaîne de valeurs qui aura un impact économique positif sur la région.

Selon Max Fontaine, fondateur de Bôndy, la principale problématique du reboisement à Madagascar n’est pas le manque d’arbres plantés mais la survie et l’impact des plantations sur le long-terme:

« Bôndy salue les initiatives du secteur privé en termes de reboisement, mais le manque d’expertise technique et le manque de suivi des «journées reboisement» ne fournissent pas d’impacts environnementaux positifs. Le reboisement est une science où des études et expertises doivent être réalisées. Enfin, la clé d’un reboisement réussi réside dans l’implication des populations locales. »

Intégrer le reboisement durable dans le modèle d’affaire des entreprises

Trouver la meilleure manière d’associer des actions de reboisement à des stratégies RSE, c’est le défit que Bôndy s’est fixé vis à vis du secteur privée à Madagascar et à l’international. En effet, les catastrophes environnementales qui durent depuis plusieurs décennies sur la grande île met en évidence l’urgence du reboisement durable et de la protection de la biodiversité malagasy.

« Reverdir Madagascar est une vison très ambitieuse, mais qui répond au besoin réel du pays. Nous avons vécu 30 années de catastrophe écologique. Nous avons vécu une tragédie sur la gestion de la biodiversité » (…) Nous avons été particulièrement ravi d’avoir été contacté parce que c’est un projet transformateur, c’est un projet qui intègre à la fois la dimension environnementale mais aussi la dimension sociale et économique. »

Baomiavotse Vahinala Raharinirina, Ministre de l’Environnement et du développement durable.

Conférence de presse Telma


Actualités similaires